Google Panda, Pinguoin, Colibri : quelles implications pour les marques ?

Publié par dans la catégorie Best Practices

Google Panda Pinguoin Colibri

En tant que moteur de recherche, Google détient 90% de part de marché dans le monde et 92% en Europe et en France (chiffres StatCounter, décembre 2014). Suivre et comprendre les mises à jour de l’algorithme le plus populaire du web est donc crucial pour les marques. Mise au point sur Google Panda, Pinguoin et Colibri.

Google Panda, ou la chasse au contenu dupliqué

Les site concernés — Déployé pour la première fois aux Etats-Unis en février 2011, Google Panda visait en priorité les content farms, ces sites champions du spinning et de la création de contenu en quantité industrielle. La mise à jour s’est ensuite étendue aux agrégateurs de news — tels que Digg ou Wikio — qui compilaient du contenu tiers sans en créer, générant ainsi du duplicate content. Plus généralement, cette update vise à présent à pénaliser toute forme de contenu de mauvaise de qualité.

Comment se prémunir contre les pénalités — Créer du contenu unique, de bonne qualité et à forte valeur ajoutée pour les internautes.

Google panda

Crédit Photo : Hongkiat.com

Google Pinguoin, fin annoncée du link building

Les site concernés — Contrairement à Google Panda, qui concerne le contenu des sites, Google Pinguoin vise à sanctionner les pratiques de référencement naturel externes — ou off-site SEO — abusives. Il s’agit notamment du netlinking et des backlinks non naturels, comme le rappelle très justement Virgile Juhan dans le Journal Du Net.

Comment se prémunir contre les pénalités — Privilégier le link earning au link building, en éditorialisant la communication de la marque, grâce à un contenu premium pertinent pour sa cible et intégré à son écosystème digital.

Google pinguoin

Crédit Photo : Webmarketing-Com.com

Google Colibri, sur le chemin de l’analyse sémantique

Les site concernés — Google Colibri, ou Hummingbird en anglais, est plus qu’une simple mise à jour : c’est une refonte profonde de l’algorithme, dont l’objectif est d’évoluer d’un système d’indexation par mots-clés, vers une véritable analyse sémantique des pages et des requêtes. Une rupture, qui donne l’avantage aux sites thématiques authentiques, au détriment des pages construites artificiellement en fonction de mots-clés déterminés.

Comment se prémunir contre les pénalités — Pour tirer son épingle du jeu, la marque doit mettre de côté l’approche télégraphique visant à satisfaire les robots des moteurs de recherche, et privilégier une communication conversationnelle, pensée pour les internautes.

Google colibri

Crédit Photo : Business2Community.com

En matière de référencement naturel, la direction empruntée par Google est très claire : améliorer toujours plus la pertinence des résultats de recherche pour les internautes. Un processus qui tend à pénaliser les pratiques SEO abusives et à récompenser la création de contenu de qualité. Pour le plus grand bonheur des marques médias.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInGoogle+Buffer this pageEmail to someone