Marques B2B : pourquoi investir les médias sociaux B2C

Publié par dans la catégorie Brand Content

Marques B2B pourquoi investir les médias sociaux B2C

En dehors des réseaux sociaux professionnels, tels que LinkedIn, Viadeo & Xing, les médias sociaux les plus populaires sont davantage tournés vers les consommateurs. Une configuration qui ne permet pas aux marques B2B de promouvoir directement leurs solutions auprès de leur cible, par définition constituée d’autres entreprises. Néanmoins, les médias sociaux B2C offrent l’opportunité aux marques B2B de s’adresser à d’autres catégories d’interlocuteurs, tout aussi stratégiques. Aperçu.

Toucher les clients des clients

Si les marques B2B ne peuvent s’adresser directement à leurs clients sur les médias sociaux B2C, elles peuvent néanmoins communiquer avec les clients de leurs clients. Autrement dit, mettre en place une stratégie de communication B2B2C, afin d’expliquer aux utilisateurs finaux, leur rôle, leur processus et leur impact dans la chaîne de valeur. Une approche qui permet de manière indirecte de construire une marque B2B forte, plébiscitée par le grand public et donc, en retour, par les marques qui souhaitent s’adresser à lui.

marques B2B médias sociaux B2C Airbus Instagram

Airbus, par exemple, dont les clients sont prioritairement des compagnies aériennes, diffuse régulièrement des clichés de ses avions sur Instagram, touchant ainsi les clients de ces dernières. D’une manière similaire, Alstom met en avant sur Flickr les locomotives qui sortent de ses usines, celles-ci étant achetées par des compagnies ferroviaires, mais utilisées par des particuliers au quotidien.

Construire une marque employeur forte

Un deuxième enjeu stratégique pour les entreprises est le recrutement. Si l’on considère que les consommateurs d’aujourd’hui sont les candidats de demain, et donc les employés d’après-demain, comment une marque B2B peut-elle attirer les talents ? En construisant une marque employeur forte. Pour cela, l’une des possibilités est de communiquer sur les médias sociaux B2C, où se trouvent déjà les individus qui pourront rejoindre l’entreprise à l’avenir.

marques B2B médias sociaux B2C Capgemini Facebook

Sur sa page Facebook française, CapGemini met en avant un effectif total de plus de 135 000 personnes, présent dans 44 pays différents… et mentionne 500 offres d’emplois. Une belle manière de rassurer les candidats et de les inciter à postuler. Le groupe Solvay, quant à lui, diffuse régulièrement des vidéos sur YouTube à propos de son actualité interne : une invitation pour les jeunes (et moins jeunes) talents à s’immerger dans la culture de l’entreprise.

Informer investisseurs et actionnaires individuels

Dernière catégorie d’interlocuteurs privilégiés pour les marques B2B : les investisseurs et les actionnaires individuels. Bien entendu, pour ce qui est de l’information financière à proprement parler, il existe des canaux de communication plus pertinents que les médias sociaux B2C, notamment la presse — au sens large — spécialisée. Néanmoins, diffuser de l’information corporate de manière régulière permet aux marques B2B de faire d’une pierre deux coups : rassurer leurs investisseurs actuels en rendant tangibles leurs accomplissements et attirer l’attention de nouveaux actionnaires.

marques B2B médias sociaux B2C Lafarge Pinterest

En plus des lettres d’informations qui leur sont envoyées périodiquement, les actionnaires Air Liquide ont la possibilité de suivre en ligne l’actualité de l’entreprise qui communique de manière régulière sur Twitter. D’une manière similaire, Lafarge exploite habilement Pinterest pour illustrer sa vision et démontrer comment les solutions du groupe contribuent à construire des villes meilleures.

Oui, les médias sociaux sont majoritairement orientés vers les consommateurs. Pour autant, les marques B2B ne doivent pas nécessairement les ignorer. Bien au contraire, lorsqu’ils sont exploités à bon escient, les médias sociaux B2C constituent en réalité un investissement stratégique dans le monde du Business-To-Business.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInGoogle+Buffer this pageEmail to someone