Et si les marques faisaient une croix sur les médias sociaux ?

Publié par dans la catégorie Brand Content

si les marques faisaient une croix sur les médias sociaux

Remise en cause du ROI, vente de données personnelles, concurrence déloyale : pas un jour ne passe sans que les médias sociaux ne soient décriés par les parties prenantes de l’environnement digital. Une fois n’est pas coutume, nous vous proposons un exercice de réflexion par l’absurde : que se passerait-il si les marques faisaient une croix sur les médias sociaux ?

Préambule

Dans le contexte de cet article, le terme “marques” désigne l’ensemble des organisations utilisant les médias sociaux à des fins promotionnelles :

  • Les entreprises de tous secteurs, orientées B2C ou B2B.
  • Les médias, traditionnels ou pure players.
  • Les organisations non gouvernementales ou caritatives.
  • Les formations politiques.

Si les marques faisaient une croix sur les médias sociaux :

1. Les utilisateurs interagiraient avec leur réseau de connexions sans interruption promotionnelle.

2. Les médias sociaux ne seraient plus accusés quotidiennement d’atteinte à la vie privée de leurs utilisateurs à travers la monétisation de leurs données.

3. Les marques ne seraient plus soumises aux aléas de la communication 2.0.

4. Les sites marchands concentreraient leurs ressources marketing sur des leviers digitaux d’acquisition client pure.

5. Les médias récupéreraient des parts de marché via leurs régies publicitaires.

6. Les moteurs de recherche obtiendraient le monopole de la hiérarchisation et de la diffusion du contenu.

Oui, mais :

6. Les moteurs de recherche abandonneraient une composante de leur algorithme — la viralité du contenu — au détriment de la pertinence des résultats de recherche.

5. Les médias verraient leurs volumes d’impressions — et donc les tarifs de leurs prestations — réduits.

4. Les sites marchands feraient face à une diminution de leurs taux d’interaction avec leurs cibles et de rétention avec leurs bases clients.

3. Les marques se priveraient du soutien d’une base d’ambassadeurs.

2. Les médias sociaux perdraient en intérêt aux yeux des consommateurs.

1. Les utilisateurs seraient amenés à payer pour utiliser leurs plateformes préférées.

Les marques font partie de l’écosystème digital, tout comme le digital fait partie de l’écosystème des marques. L’un ne va pas sans l’autre.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInGoogle+Buffer this pageEmail to someone